Le projet de l'Observatoire

 

Fondement institutionnel : MMSH (Aix-Marseille Université, CNRS) et Région PACA

L'Observatoire Régional de la Délinquance et des Contextes Sociaux (ORDCS) est d'abord un programme de recherche de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l'Homme (MMSH, USR 3125), voté par son conseil scientifique le 11 février 2011. 

Ensuite, une convention de partenariat entre l'Université (dont dépend la MMSH) et le Conseil régional PACA a été votée par le Conseil régional le 25 février 2011, pour une période de 3 ans renouvelable. 

Projet : mise en réseau

L’Observatoire a pour but de permettre une mise en réseau des différents chercheurs, enseignants-chercheurs (quels que soient leurs statuts) et étudiants avancés travaillant dans le domaine. En effet, il n’existe pas dans la région PACA de laboratoire de recherche spécialisé dans ce domaine.

A ce jour (mai 2014), le réseau rassemble - outre le directeur de l’Observatoire et les deux ingénieures d’étude qui l’assistent - douze enseignants-chercheurs,  huit doctorants, six post-doctorants et trois chercheurs contractuels, soit un total de 35 personnes.

Missions : diagnostic et évaluation

Au terme de la Convention avec la Région, l'Observatoire a trois missions principales :

1) aider les collectivités territoriales et les administrations publiques qui le souhaitent à diagnostiquer les problèmes et à évaluer leurs politiques publiques,

2) lancer toute recherche qu'il jugera utile pour mieux connaître les questions de délinquance et leurs contextes sociaux en région Paca,

3) diffuser les résultats de ces connaissances par le biais de journées de restitution et d'un site Internet.

En termes méthodologiques, les travaux de l'observatoire allient les analyses statistiques et les enquêtes de terrain.

Organisation : indépendance et pilotage scientifiques

L'observatoire a son siège social à la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme, 5 rue du Château de l’Horloge à Aix-en-Provence.

Il est dirigé par Laurent Mucchielli (directeur de recherches au CNRS, affecté au Laboratoire Méditerranéen de Sociologie - LAMES - UMR 7305 Aix-Marseille Université et CNRS).

Le directeur de l'observatoire détermine la politique scientifique en toute indépendance, il recrute le personnel, décide des recherches à lancer, conventionne avec des collectivités territoriales et des organismes publics, organise les publications et la communication.

Il est entouré d'un Conseil scientifique composé d'au moins 8 membres, des personnalités scientifiques reconnues pour leur compétence dans le domaine et des professionnels aguerris des problèmes de police et de justice.


Document : extraits de la convention liant la MMSH et la Région Paca

Préambule :

« Etant donnée l’importance des questions de sécurité et de prévention dans l’ensemble des politiques publiques et à tous les échelons de la gouvernance des territoires, le besoin d’une évaluation scientifique, rigoureuse et indépendante, se fait de plus en plus sentir. Il s’agit de pouvoir engager une analyse en continu des phénomènes observés et des réponses apportées, en utilisant pour ce faire les méthodes d’objectivation des sciences sociales.

La préoccupation actuelle des acteurs de la sécurité soutenus par la Région, les enjeux de cette question, ainsi que l’impact de cette dernière sur la politique de la ville développée en région Provence-Alpes-Côte d’Azur nécessitent une telle évaluation scientifique des différentes initiatives déjà mise en œuvre dans ce domaine, ainsi qu’une amélioration continue des outils de pilotage des dispositifs. [...]
Pour se doter d’un tel outil régional d’expertise des phénomènes et des pratiques de la prévention et de la sécurité, la Région, l’Université et le CNRS s’associent pour créer et faire fonctionner, au sein de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme et en collaboration avec le Laboratoire Méditerranéen de Sociologie (UMR 6127), un Observatoire Régional de la Délinquance et des Contextes Sociaux (ORDCS) »

Article 2

« L’ORDPS a pour missions : la récolte et l’analyse des données locales sur les phénomènes de délinquance et leurs contextes sociaux ; la conduite de recherches scientifiques originales sur les phénomènes de délinquance et leurs contextes sociaux ; la réalisation de diagnostics et d’évaluations de type scientifique au bénéfice des collectivités territoriales et des organismes publics ou parapublics concernés ; la participation à la formation initiale et continue des professionnels ; l’organisation de colloques, journées d’études et séminaires pour valoriser ses travaux ; la publication et diffusion de toutes ces connaissances sous différents supports (collection de livres, site Internet, etc.) au travers de la constitution d’un centre de ressources ; l’encadrement de stages et de travaux d’études pour des étudiants (à partir du niveau Master) auprès des collectivités locales ».

 

Pour aller plus loin ...

"L'observatoire régional de la délinquance et des contextes sociaux : contexte et enjeux", Revue de science criminelle et de droit pénal, 2012, n°2